Weekend à Ottawa


Vendredi 12 septembre 2008.
19:00 Montréal 18°C

Nous partons le vendredi soir avec la famille à Christelle direction Ottawa pour y retrouver Sylvie, une amie de Vancouver.
Samedi 13 septembre 2008.
10:00  Ottawa 22°C

Arrivée à Ottawa en Ontario.

Cette sculpture contemporaine arachnéenne se nomme « Maman » et c’est une création de Louise Bourgeois.

Elle se trouve devant le Musée des beaux-arts du Canada.

Ça fait un peu Guerre des mondes comme ça ! ^^

Détails.

On continue notre découverte de la ville…

Les écureuils d’Ottawa sont noir…!

Et les Chipmunks se planquent dans les bouches d’égouts.

Le parlement au loin.

le Canal Rideau, au bout, se transforme l’hiver, en la plus grande patinoire du monde.

Réflexion dans un building du toit du parlement.

Un boutique de vente de camera a attiré notre attention par son étalage intérieur.

Y a du stock ! ^^

Un mini-van avec une déco… atypique.

Superbe combinaison de couleur…

On continue notre ballade…

Et on mange chez WORKS

Décoration urbano-industrielle

Famille Deforceville.

On boit dans des « verres » king size.

Petit détail amusant auquel nous ne sommes pas habitués : pour manger de la viande saignante ,nous devons signer une décharge afin de ne pas attaquer le restaurateur si un cancer est décelé suite à un excès de viande rouge!

Bon appétit !!!

On quitte le restaurant et profitons d’une grosse digestion.

La truie, elle est souaire… (cherchez pas, c’est un code)

Certains poteaux électriques sont complètement recouverts d’agraphes et d’anciennes affiches, créant une croute très épaisse.

Le building Place BELL CANADA.

Effet Fisheye réalisé grâce au montage de 8 photos.

On finit notre tour par le parlement d’Ottawa.

Voici une histoire intéressante…

Un groupe de sculpteurs a travaillé pendant 13 ans pour terminer les
nombreuses sculptures dans l’ensemble du Parlement. Ils ne pouvaient pas
signer de leur nom leur travail, ils ont donc sculpté leur visage.

L’astuce n’a été découverte que quelques mois après, et il a été décidé de les laisser.

Vous pouvez voir ci-dessous l’une des gargouilles avec un visage.

Remarquez celle de droite !

Un visage caricaturé apparait.

Nous faisons le tour de parlement.

Cloche de la Tour Victoria

La cloche de la Tour Victoria a été moulée en 1875 et installée dans la Tour Victoria en 1877. La cloche est tombée de la Tour lors de l’incendie de l’édifice du Centre de 1916 et constitue l’un des rares vestiges du premier siège du gouvernement du Canada.Ce monument, restauré en l’an
2000 grâce au soutien financier de l’Association des banquiers canadiens, rend hommage au rôle que la cloche a joué à cette époque. Elle repose sur un socle circulaire, gravé à la manière d’une horloge, qui rappelle la manière avec laquelle elle marquait les heures. La cloche est aussi inclinée, évoquant sa position lorsqu’elle est tombée lors de l’incendie de 1916.

George Brown (1818-1880)

Éditeur de journal et politicien, George Brown a commencé à jouer un rôle actif en politique en 1844.
Après avoir fondé à Toronto un journal appelé le Globe, il appuya la cause du gouvernement responsable, puis le mouvement en faveur de la Confédération, qu’il soutient également en tant que député dans les années 1850 jusqu’en 1867.
Treize ans après avoir quitté la vie politique, il fut abattu accidentellement par un ancien employé du journal et mourut d’une infection subséquente.Érigée en 1913, cette statue est l’oeuvre de l’artiste québécois George William Hill. En créant ce monument, Hill a fait ressortir l’importance de l’appui que Brown a donné à la cause du gouvernement responsable.

On finit la soirée à Gatineau avec Sylvie et son fils Antoine…

Dimanche 14 septembre 2008
9:30  Ottawa 25°C

On laisse la jante féminine aller au marché d’Ottawa pendant qu’avec Stephane, nous prenons une petite marche.

Nous passons par le pont Alexandra.

Vue panoramique de cette zone. (Parlement à gauche, pont Alexandra à droite)

Attirés par de la musique écossaise, nous arrivons devant le Parlement pendant une commémoration…

Radio Canada couvrait l’événement.

——————

Ensuite nous nous sommes retrouvés pour aller voir une exposition au Musée des beaux-arts du Canada.

« Regard sur un monde en perdition« , qui souligne la situation dramatique et le danger que constitue la dégradation par l’homme de la planète Terre.

Des photographes qui se soucient de la question témoignent de la transformation profonde de notre planète.

Bien que les catastrophes naturelles causent elles aussi des ravages, cette exposition insiste sur les conséquences néfastes de l’activité humaine sur l’environnement.

Regard sur un monde en perdition présente 56 témoignages percutants réalisés par les photographes américains et canadiens Edward Burtynsky, John Ganis, Peter Goin, Emmet Gowin, David T. Hanson, Jonathan Long, David Maisel, David McMillan, Robert et Shana ParkeHarrison, John Pfahl et Mark Ruwedel.

Voici quelques photographies que l’on a pu voir…

________

David McMillan

Sinking Boat, Chernobyl, Ukraine, 1998

________

Emmet Gowin

Subsidence Craters, Northern End of Yucca Flat, Nevada Test Site, 1996

________

John Ganis

Alaska Pipeline, North of Valdez, Alaska, 2001

________

Robert et Shana ParkeHarrison

The Guardian, 2003

Tethering the Sky, 2004

Reclamation, 2003

Burn Season, 2003

________

Edward Burtynsky

Nickel Tailings No. 32, Sudbury, Ontario 1996

Bao Steel no. 8, Shanghai, China, 2005

ickel Tailings No. 34, Sudbury, Ontario 1996

________

David Maisel

Vraiment une excellente exposition, forte en image et en émotion.

—————————————-

Nous avons aussi pu profiter d’une exposition photo de Geoffrey James « Utopie/Dystopie« .

Reconnu comme l’un des plus brillants interprètes du paysage au Canada,
Geoffrey James s’adonne à l’art de la photographie depuis le début des
années 1970.

Cette rétrospective présente 87 photographies crées par James entre 1982 et 2007.

Ces images sont regroupées par séries : vues panoramiques de jardins
européens, photographies de parcs américains conçus par F. L. Olmsted,
séries intitulées Paris, Amiante, Lethbridge, Toronto, ainsi que Clôture
fuyante, travail photographique sur la clôture frontalière
mexicano-américaine. Certains thèmes se répètent aussi : ponts, routes
et chemins, arbres et étangs, façades de maisons et de magasins.

Voici quelques photographies que l’on a pu voir…

Pont neuf, Paris 2000

Viaduc de l’autoroute de l’Ohio surplombant le parc national de Cuyahoga, 2005

Vimy-Ridge, 1993


Cloud Garden, Toronto 2004,

L’exposition est encore active jusqu’au 19 octobre 2008. ;-)

http://www.gallery.ca/james/index_fr.htm

Passage obligatoire par la boutique souvenir…

L’édifice vu de l’intérieur a une architecture très intéressante.

Dernière photo avec « Maman » et les parents.

Fin du weekend, nous retournons à la voiture direction Montréal…

Outre l’araignée appelée « Maman« , nous avons suivi l’évolution d’une araignée durant les 2 nuits passées chez Sylvie.

Merci à Sylvie et Antoine pour leur gentillesse et leur bonne humeur.

Ce contenu a été publié dans Canada. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>