15 jours à SanFrancisco & les rocheuses Canadiennes


15 jours de voyage dans l’ouest nord Américain en passant par San
Francisco, Vancouver, Whistler, Pemberton, et bien sur les rocheuses
Canadiennes…


Samedi 25 Juillet 2009.
Montréal – Quebec +22°C

Décollage de Montréal à 7h30 par beau temps…

Montréal … Toronto = 50min

Escale à Toronto ou nous devons récupérer nos bagages…

Et attendre 3h…

Alors on s’occupe comme on peut.

Puis c’est le vrai départ !


San Francisco- Californie +21°C

Arrivée sur le sol de Californie vers 14h30 (heure locale) le sourire au lèvre et impatient de se balader au soleil.
Nous prenons le métro « BART » qui nous mène au centre ville.

On court poser nos affaires à l’hôtel et on repart aussitôt.

Welcome to Chinatown.

Oui, on est bien en Amérique, pas de doute ! (*drapeau)

San Francisco et ses rues en pente.

Sans oublier ses vieilles bagnoles…

Architecture Victorienne.

Lombard Street, très prisée par les touristes.

Remplie de voitures en permanence.


On y reviendra plus tard…

Toujours penser à bien serrer son frein à main (brake à bras).

De la rue Lombard, on peut voir la tour du Coit.

Une vieille enseigne du quartier chinois.

Ces salons d’angle ont tellement de charme.

Nous finissons notre soirée au restaurant « HOUSE OF NANKING« , excellente cuisine chinoise. A essayer si vous passez dans le coin… (merci au guide « Petit futé »)


Dimanche 26 Juillet 2009.
San Francisco – Californie +19°C

Lever relativement tôt, nous partons en visite pour la journée.


Je vais un peu référencer les endroits incongrus ou l’on peut voir des drapeaux américain*…

Les fameux Cable Cars

Les Cable Cars de San Francisco sont les tramway à traction par câble, les derniers du monde à être opérationnels en permanence. Ils sont devenus l’une des icônes de San Francisco.
Le système de Cable Car fait aujourd’hui partie du réseau intermodal de transport urbain de San Francisco Trois lignes existent toujours.
Les Cables Cars ont feté leur centenaire en 1973 mais considéré
aujourd’hui comme une icône de la ville, ils ont failli à plusieurs
reprises disparaitre du paysage urbain.

Oui bien sur !

*Drapeau, sur le pare brise d’une voiture.

Que serait San Francisco sans sa Ford Mustang…

Retour à Lombard Street.

Lombard Street est mondialement connue pour ces huit
virages très serrés qui lui ont permis d’obtenir la distinction de
« la route la plus sinueuse des États-Unis ». La conception
sinueuse a été suggérée en premier lieu par le propriétaire foncier Carl Henry, puis mise en application en 1922, afin de réduire la pente de 27°, trop abrupte pour que la plupart des véhicules puissent la remonter. Elle était également un réel danger pour les piétons. Cette pente a été réduite à 16° d’inclinaison. La partie sinueuse de cette rue est pavée de brique et est réservée à un usage à sens unique, en descendant.

Pour visiter plus facilement la ville, nous louons des vélos.

Christelle on the bike.

Le Palace of Fine Arts.

Le Palace of Fine Arts (littéralement palais des Beaux-Arts) fut construit à l’occasion de l’exposition internationale de Panama-Pacific organisée en 1915.
Le bâtiment dessiné par l’architecte Bernard Maybeck (1862-1957) s’inspire de l’architecture classique grecque et romaine. Il a été décoré avec des frises sculptée et des figures allégoriques représentant la contemplation, l’émerveillement et la méditation, créées par Ulric Ellerhusen (1879-1967).

Ensuite nous nous sommes baladés dans le coin…

Ok, je tripe sur les voitures des années 70…

Retour au Palace of Fine Arts pour un pic-nic improvisé.

Direction le Golden Gate Bridge.

Le Golden Gate Bridge est un pont
suspendu qui traverse le Golden Gate, un détroit qui correspond à la jonction entre la baie de San Francisco et l’océan Pacifique. Sa construction, qui s’est heurtée à de nombreuses complications, a débuté en 1933 et s’est étalée sur une durée de quatre ans, pour s’achever en 1937. Le Golden Gate Bridge a été jusqu’en 1964 le pont suspendu le plus long du monde, et constitue aujourd’hui le monument le plus célèbre de San Francisco.
Longueur :  1 970 m
Largeur :  27 m
Hauteur :  230 m

Hallucinant de voir le soleil traverser le pont dans le brouillard.
Le changement climatique était vraiment impressionnant, 10min plus tôt
nous étions en centre ville, avec un bon 25°, et ici, la température à bien chuté à 12°. On se les gèle.

De l’autre coté du pont, une côte nous attend et fait souffrir nos petites cuisses.
Mais au moins la température est redevenue normale.

* Drapeau à l’arrière de deux Harley.

Panorama.

Toujours cette brume.

Retour dans le centre, on pose les velos et on retourne marcher un peu.

Une laverie a attiré mon attention…

Non, ce n’est pas à cause de cet homme lisant son journal…

Oui, c’est pour cette brochure !
J’ai été étonné et pourtant c’était si prévisible.
Étonné de voir que sur un journal publicitaire, on puisse acheter à coté
des chaussures et des maillots,  un fusil à pompe ou un fusil à
lunette, pour seulement 299.99$ !?!
Pardon, 139.99$ pour le fusil de sniper !
Haaaa merci Oncle Sam, je me sens tellement plus en sécurité maintenant !

Boutique de vinyle. Excellente la déco.

La Columbus Tower avec derrière elle la Transamerica Pyramid

Le Tour Columbus, également connu sous le nom de Sentinel Building, a été achevé en 1907.
Les travaux de construction ont commencé avant que le tremblement de terre de 1906 l’année précédente, il a fallut plus d’un an pour achever la construction, qui a été légèrement plus longue que cela n’avait été prévu.
Dès le début des années 1970, le bâtiment est tombé dans un état de délabrement douteux.
Le réalisateur Francis Ford Coppola a choisi alors d’acheter le
bâtiment, et de le rénover, tel que l’on peut voir aujourd’hui. Coppola a ensuite créé sa propre entreprise dans le bâtiment, et y reste jusqu’à ce jour.

La Lombard Street prise non loin du Coit.

(*échafaudage aux couleurs du drapeau)

Fait chaud, on s’hydrate.

Devinette, il flotte aux fenêtres d’une maison sur 3 et il a des couleurs flamboyantes?

Nous avons beaucoup aimé ces appartements.

(Bravo, c’était bien sur le drapeau Américain !)

Je sais pas vous, mais moi, je trouve que ça a beaucoup de charme.

Une journée bien chargée s’achève…

Retour à l’hôtel pour une petite pause avant de ressortir.

Toujours dans notre guide du « petit futé« , ce restaurant italien nous était conseillé.
Et quel délice !

Après le restaurant, retour à la Lombard Street pour quelques photos de nuit.

Et on finit avec la Copola Tower de nuit. :)


Lundi 27 Juillet 2009.
San Francisco – Californie +21°C

Deuxieme jour complet sur San Francisco et la ville dans dans le brouillard…
Direction le quartier d’Haight-Ashbury  qui a été le pôle du mouvement hippie des années 1960.

Bon, là je sort le Rolleiflex pour une petite photo…


Je sais, j’ai l’air concentré (et un peu constipé) mais je remonte mon mécanisme pfff.

Arrivée à l’intersection.

Nous faisons un arrêt dans un petit restaurant.

Ou le menu se semble pas plaire à tout le monde…

Coca pour moi…

Eau pour Christelle.

S’en suit un peu de shopping/magasinage…

Christelle admire ses nouvelles boucles d’oreilles Tibétaines…

Toujours ce brouillard sur la ville, fait vraiment pas chaud !

Ford Mustang again…

Mais celle ci est différente…

Elle est protégée par des armes chargées !!! Agréable non ??

Dans le genre agréable, y a aussi cette plaque au dessus d’un parking.
« Ne pense même pas à te garer la »

Je dois avouer que je ne sais vraiment pas ce qu’est ce… truc, mais il avait un look sympa.

On trouve du réconfort auprès d’un chocolat chaud pour nous faire digérer la température extérieure.

Un peu plus tard, nous visitons le port et ses vieux bateaux…

Désolé mais sérieusement, j’avais trop froid aux mains, j’ai complètement arrêté de prendre des photos à ce moment là…
Il ne s’est pas passé grand chose, on a englouti une pizza king size avec du fromage en plastic et on est allé se coucher comme deux enfants bien sages… ;)


Mardi 28 Juillet 2009.
San Francisco – Californie +16°C

Petit déjeuner chez Mama’s
(Alors surtout si vous passez par San Francisco, allez prendre un petit dej’ la bas, c’est une adresse obligatoire, un vrai délice)

Là le planning est simple, on se ballade jusqu’à 16h, heure à laquelle nous attend le bus pour nous rendre à Vancouver…

On se ballade…

Je crois que cette personne cherche un petit coin pour soulager une vilaine besogne.

Arrivée à la gare vers 15h.
Nous attendons jusqu’à 16h l’embarcation.

Et nous sommes partis…


Je vais vous passer les détails de ce voyage, ce fut long et inconfortable.
Après 26 heures et 3 changements d’autobus, nous arrivons enfin à Vancouver…
Complètement crevés.


Mercredi 29 Juillet 2009.
Vancouver – Colombie Britannique  +27°C

Arrivée à Vancouver vers 16h30, exténués mais heureux de retrouver un ciel bleu.

Direction la plage au bord du centre ville pour un bain de soleil.

Une marée humaine nous attend, après s’être renseigné, nous apprenons qu’un feu d’artifices est prévu.

On se cale et on attend le coucher de soleil…

Après le coucher de soleil, on ne fait pas de vieux os, on se retrouve dans un resto très moyen recommandé par le guide du routard… Et on finit par aller se coucher comme deux loques.


Jeudi 30 Juillet 2009.
Vancouver – Colombie Britannique  +18°C

On se lève un peu fatigué pour attaquer cette unique matinée sur Vancouver.
On trouve un petit café et la ville fourmille déjà d’activité.

J’aimais cette publicité.

Puis nous faisons le tour du parc Stanley.

Le Siwash Rock

« Siwash » dans le dialecte chinook, peut être attribué au mot français «sauvage», qui signifie sauvage ou laissé à l’état sauvage.

Le pont que nous prendrons plus tard pour quitter Vancouver…

C’est juste moi !

Nous n’avions pas beaucoup de temps et nous le savions, le temps de passer prendre notre voiture de location et nous voilà repartis en direction de Whisler.

Bye bye Vancouver, ce fut très court !

Direction les montagnes…

Et la pluie… grrrrr

2h plus tard, nous arrivons à Pemberton, chez Amélie et Catherine, des amies de Christelle, chez qui nous allons passer 3 nuits.


Pemberton est une petite ville d’un peu plus de 2500 habitants se trouvant à 40km au nord de Whistler.

Vendredi 31 Juillet 2009.
Pemberton - Colombie Britannique  +35°C

Enfin un sommeil réparateur, nous sommes debout tôt pour profiter de cette journée déjà très chaude !
Après une petite douche…

Et un peu de lecture de bécosse.



On se promène dans Pemberton…

Cette petite ville est dans un vallon superbe ! (coup de coeur)

Puis nous partons pour Whistler.

Journée relax, on ne s’embarrasse pas avec les appareils ce jour là…

Ok pas de photos mais parlons de Whisler dans ce cas.

Reconnu pour être le plus grand domaine skiable en Amérique, Whistler-Blackcomb possède selon certains les plus belles pentes du continent. Elles sont, pour certains amateurs de ski, supérieures à celles de la Suisse, de l’Autriche, de l’Italie ou de la France, en particulier grâce aux quantités impressionnantes de neige qu’il y tombe chaque année. Ce domaine skiable comprend deux montagnes :
la Whistler Moutain (altitude : 2182 m) et la Blackcomb Moutain (altitude : 2440 m). Le domaine skiable est desservi par un système de 38 remontées mécaniques de dernière technologie (3 télécabines, 19 télésièges, 16 téléskis). Le point culminant du domaine à 2240 m offre un dénivelé de plus de 1500 m pour rejoindre le village. Il est possible de skier en été sur le glacier de Blackcomb.

Outre les activités de sports d’hiver, la station propose de nombreuses autres activités en été comme en hiver, notamment randonnée, VTT (qui est aussi appeler la capitale mondiale du vtt freeride), golf, baignade, traîneau à chiens, motoneige et pêche.
Cette petite municipalité qui est vite devenue l’éden des skieurs américains est également devenue l’une des plus animées de la province, voire du Canada et de l’Amérique du Nord. La station a inauguré en décembre 2008 une télécabine, nommée « Peak 2 Peak« , de type 3S construit par Doppelmayr reliant les deux sommets du domaine (Whistler Mountain et Blackcomb Mountain). Cette remontée est la plus longue du monde (4,4 Km) ainsi que la plus longue portion démunie de support (3.024 Km). Sur les 28 cabines, 2 cabines sont équipées de fonds vitrés permettant d’observer le village de Whistler puisque la cabine en milieu de ligne culmine à 436 m par rapport au sol.
Plusieurs sites de Whistler vont être utilisés pour accueillir des compétitions des Jeux Olympiques d’hiver de 2010.

On finit la soirée chez Amé à revoir de vieilles copines de classe de Christelle…


Samedi 1 Août 2009.
Pemberton - Colombie Britannique  +37°C

Cadavres de la veille, et l’avant veille… huhu

Il fait déjà une chaleur hallucinante !
On se frappe un gros p’tit dej’ puis on décolle.

Direction le haut de la montagne via le téléphérique.

Le fameux Peak 2 Peak

La vue est bien agréable !

On se prend un petit verre à la terrasse du café…

Pour ma défense, je tiens à préciser que c’est Christelle qui a remarqué ce string, et que je n’y suis absolument pour rien !

Les Canadiens mettent aussi leurs drapeaux mais c’est plus rare. ;)

Le temps change doucement.

Nous redescendons quelques heures plus tard…

Whistler l’été, pour les fans de VTT, c’est le paradis…

Ils se préparent très tôt la-bas !

On reprend la direction de Pemberton… sous un ciel menaçant…

Après l’averse, le ciel nous découvre ces superbes couleurs bleu et rosé…

On finit la soirée relax vautré sur les canapés à discuter…

Avant de se coucher, un petit mail à la famille…




Dimanche 2 Août 2009.
Pemberton - Colombie Britannique  +34°C

C’est le moment du départ, on quitte la maison d’Amé et Catherine…
Merci beaucoup à toutes les deux pour l’accueil !

Direction Jasper et le début des rocheuses… (720km)

Le paysage change peu à peu…

Nous arrivons à Lillooet… à mi chemin.

Un feu se propage ici et les pompiers  luttent pour le stopper.

Le route est longue mais on se sent libre !

Jasper en vue…

Et c’est le moment de passer à la caisse pour l’accès au parc…


5 jours à 19.60$ pour un total de 98 $  Outch !

Arrivée au Camping… Nous ne sommes pas seuls.

Installation de la tente.

Le site de camping est très agréable.

Le soleil se couche sur Jasper…



Lundi 3 Août 2009.
Jasper - Colombie Britannique  +26°C

Réveil agréable au son de la nature…

J’ai oublié de préciser que nous avons loué une Ford Focus.

J’ai beaucoup aimé ce détail de la voiture, dans le coffre, une
poignet luminescente, indiquant a celui qui serait enfermé un moyen de
sortir. Trop mignon le dessin ! :D

On commence par allez au lac Annette ou l’on déjeune.

Un verre de lait, c’est bien, mais deux c’est mieux.

L’eau de ce lac est cristalline.

On en fait le tour…

On prend la voiture direction Louise Lake.
En chemin nous nous arrêtons au lac Horseshoe.
Superbe !

On trempouille les pieds.

Et on assiste à de superbes plongeons.

On reprend la route…

Un autre paysage pris sur la route…

On passe devant le lac Bow… il est beau ! (ok, elle était facile)

Même ici, les flics ne sont pas loin…

Et le mauvais temps se pointe…

On arrive à l’hôtel et c’est le déluge, on reste tranquille dans notre chambre…

Mardi 4 Août 2009.
Louise Lake - Colombie Britannique  +21°C

A notre réveil, la pluie n’avait pas cessé de la nuit.
On se fait une petite rando sous la pluie… proche du lac Louise.

Mais le ciel devient vraiment menaçant…

Moi aussi, je peux avoir l’air menaçant… non?

Du coup, on prend le temps de chercher un endroit avec le web… pour faire notre rapport aux mamans…

Je prends le temps de faire quelques timelaps…

Et un énorme corbeau nous tient compagnie.

On passe le reste de la journée a se reposer et rester tranquille dans la chambre d’hôtel.
Pas de photo…


Mercredi 5 Août 2009.
Louise Lake - Colombie Britannique  +19°C

Beau temps au réveil, on s’achete un petit déjeuner et nous allons au lac Moraine pour l’apprécier.

A cet endroit, le soleil frappait dans l’eau et créait ce rayonnement surréaliste !

Nous arrivons au bout du lac ou coule le glacier.

On se cale un peu là… La couleur du lac est fascinante !


D’ailleurs, a propos de la couleur…

La teinte turquoise propre à nombre des lacs et des
rivières des Rocheuses est attribuable aux minuscules particules de roches broyées par les glaciers. En suspension dans l’eau, ces
particules reflètent la lumière bleu-vert. Selon la saison, les glaciers contiennent des quantités différentes de cette « farines de roche »; c’est pourquoi la couleur de ses eux change
continuellement.

Évidement, c’est un superbe spot pour les amateurs de photos.

Retour au lac Louise pour la photo made in Japan.

Nous nous faisons une randonnée de quelques heures autour du Lac Louise.

Après quelques dizaine de minutes, nous arrivons au lac Miroir.

On continue de grimper pour arriver au lac Agnes.

L’endroit est superbe, une petite pause s’impose.

On en fait le tour pour trouver un coin à pic-nic.

Ici ce sera parfait…

Nous ne sommes pas les seuls à avoir faim.

Nous continuons à grimper pour tomber sur la vue sur du lac Louise…
Sa couleur laiteuse est vraiment unique.

Son superbe hôtel de luxe ne gâche ABSOLUMENT pas le paysage !?

En redescendant, nous faisons un détour pour nous approcher un peu plus du glacier.

Nous finissons par redescendre en direction du stationnement…

Retour à l’hôtel, je sors le trépied et en profite pour faire un timelaps du coucher de soleil sur la montage.

Ce soir là, nous dormons au camping, on plante la tente et tout le bazar…


Jeudi 6 Août 2009.
Louise Lake - Colombie Britannique  +19°C

Journée idéale pour cet avant dernier jour !
Direction le lac Bow.
Au programme, une randonnée qui nous mène jusqu’à la chute d’eau du glacier.

Le Lac Bow a été le préféré de notre séjour.


A propos de son nom…

Les autochtones se servaient du bois qu’ils trouvaient sur les berges de la rivière pour fabriquer leurs arcs (en anglais, arc se traduit par « bow »)

On attaque en faisant le tour.

Nous prenons évidement des risques extrêmes.

On se rapproche…

Nous y sommes.

Il fait vraiment plus frette proche d’une chute d’eau de glacier !

La vue de là vers le lac.

C’est l’endroit idéal pour casser la croute.


Ce fut la rando préférée de Cricri.

On finit par redescendre…

Retour au point de départ, nous regardons ou nous étions tout à l’heure.

(oui je sais, cette photo est étrange…)


Vous pouvez voir ici une petite patte d’ours dont je voudrais vous en parler…

Avant de partir en expédition, on vous donnera beaucoup de recommandations sur les ours, par exemple si vous surprenez un ours, il ne faut surtout pas partir en courant mais reculer tranquillement tout en parlant avec une voie amicale. Si l’ours s’énerve et qu’il vous fonce dessus, ne pas courir mais se mettre au sol les jambes bien écartées, rassurez-vous, ces actions durent rarement plus de 2 minutes… (un sac a dos peut vous protéger) Si l’ours ne se calme pas, redressez-vous et ramassez tout ce que vous pouvez, pierres, branches, pour vous défendre.
Ces griffes sont aussi longues que mes doigts, je doute sérieusement qu’il faille plus de 30 sec à l’ours pour m’éventrer.
En tout cas, faisons confiance aux spécialistes !

Nous partons du lac Bow et on s’arrête au belvédère du Lac Peyto.


C’est joli mais y a rien à y faire et c’est bourré de monde…
Donc si vous avez vu cette photo partout, c’est normal, nous avons tous la même !

Puis on se fait un pause au lac Herbert (beaucoup plus tranquille)

On finit par aller manger dans l’ancienne gare ferroviaire réaménagée en restaurant.


Oui, je sais aussi avoir de l’humour !

Retour au camping, la pluie s’abat sur notre tente…
Du coup, on reste quelques minutes dans la voiture !

Ça fait aventurier de l’extrême, y a pas à dire !

La pluie cesse et je ressors tout mon bazar pour faire les vidéos…

C’est quand même beau.

La pluie revient de plus belle et cette fois, on reste dans la tente ou Morphée nous attend.


Vendredi 7 Août 2009.
Louise Lake - Colombie Britannique  +16°C

Dodo sous la pluie, la matin est humide et un peu morose, après tout, nous prenons l’avion ce soir…

Je suis d’humeur un peu bougon…

Nous devons faire 200km dans la journée alors on le prend très cool…

On s’arrête dans une vieille station service…

Ou il y a de vieilles voitures…

On reprend la route (encore) et on s’arrête manger au bord du lac Vermillon.

Passage par Banff… (c’est la seule photo qui me semblait valoir la peine)

Petite arrêt dans une clairière…

Nous nous arrêtons au Lac Minnewanka…

Minnewanka se traduit par « esprits de l’eau »

Nous y restons plusieurs heures.

Ça été difficile de refaire décoller Cricri de la !

Le temps passe et on commence à comprendre que c’est bientôt la fin.

Dernier arrêt avant d’arriver à Calgary…

Nous arrivons à 20h à l’aéroport, heure à laquelle nous devions rendre la voiture.
S’en suit une longue attente… Notre vol étant prévue pour 0h40.

On finit par s’endormir sur les fauteuils sous une climatisation réglée sur froid polaire.


Samedi 8 Août 2009.
Montréal – Quebec  +26°C

Arrivée à Montréal à 7h10 heure locale (par beau temps, oui oui pour de vrai).
Comme à notre retour de Cuba, la voiture fait des siennes, batterie HS.
C’est toujours agréable les plans galères qui commencent au retour de vacances !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout, alors pour récompenser les plus courageux, voici la compilation des timelapses prit pendant nos 4 jours dans les rocheuses.

Détails techniques

Nombres de photos pour le timelaps : 5175
Musique : Michael Stearns – African Journey

Ce contenu a été publié dans Canada, USA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>